Cabinet de Curiosités

{Mode} Le cas Stan Smith !

Gisèle dans Vogue (elle a le chic de les porter nue – fou!), Kate Moss, et même Victoria Beckham, grande papesse des stilettos en porte. Tous le monde s’y est déjà mis, vous allez me dire que j’ai plusieurs vagues de retard par rapport au renouveau de ces petites légendes immaculées.

Mais bon c’est souvent comme ça avec moi, je regarde de loin ces nouvelles tendances, en me disant « non mais, jamais je mettrai ça » et en fait, je craque au moment de l’overdose comme un petit mouton discipliné, #jesuisfaible – après tous le monde donc… Bref, ça y est j’ai passé le cap, et je pense jeter mon dévolu très très rapidement, sur le modèle rouge !

Un peu de culture : Histoire de la Stan Smith !

Créées en 1964 par Adidas à la base pour les joueurs de tennis, elles s’appellent d’abord les Adidas Robert Haillet, c’est le nom d’un joueur français qui a imaginé le modèle avec la célèbre marque allemande. Pensées pour être adaptables à tout type de terrain, confortables et pour protéger le tendon d’Achille, elles sont stylées mais avant tout pratico-pratique.

En 1973, Adidas va avoir la bonne idée de sponsoriser officiellement Stan Smith, un célèbre joueur  de tennis toujours – qui a l’époque est numéro 1 mondial, le nom des futurs baskets iconiques est alors changé en 1978 et Bingo!: La légende commence…

Ce modèle est un des premiers à être porté dans la rue en dehors des terrains de sport. En France en 1994, le groupe de rap IAM chante « Je danse le mia » et cite les petites merveilles dedans :  Stan Smith aux pieds, le regard froid, ils scrutaient la salle, le trois-quarts cuir roulé autour du bras… » – Succès !

Adidas va alors décliner ses précieuses en plusieurs coloris et modèles : scratch, version montante… Mais elles cessent d’être commercialisées en 2012 car elles ne sont vendues qu’en France… Hum – c’est pour finalement mieux revenir car des milliers de fans crient au scandale et militent. Boom – en janvier 2014 : c’est la victoire, ils obtiennent enfin le retour tant attendu des baskets blanches, et la suite vous la connaissez: on croise ces petits Kiri tout blancs de partout…

On ne peut rien leur reprocher !

Elles sont unisexes, se portent avec absolument tout : jeans, robes, shorts, salopettes, jupes, collant, chaussettes – même nue – demander à Gisèle…

Elles sont ultra-confortables et elles claques, c’est un modèle délicieusement régressif. J’ai l’impression d’avoir 16 ans et que ma Maman me dit « Allez ok, on va t’acheter LA paire de sneakers sur laquelle tu bave depuis des mois et que tout le monde a dans la cour » – Hiiiiiiii 🙂 !!<– Ceci est un cri de joie intense.

Bon je vous laisse avec une belle vidéo de Adidas qui arrive à créer du souvenir juste avec une paire de baskets (pouce levé les gars!), et un petit moodboard pour la route… Pas besoin de vous donner d’adresse où les shopper, il y en a de partout !

(c) Pinterest

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi :

1 commentaire

  • Répondre merrygporoundgirl

    Je me suis totalement reconnue dans cet article, c’est rigolo! Moi aussi au moment de leur sortie et à voir tout le monde en porter, je me disais non non, c’est pas terrible. Oui mais, parce qu’il y a toujours un mais, ces derniers mois elles ont commencé à me faire lentement de l’œil pour devenir une obsession, résultat j’ai ma paire rose. On est donc faibles toutes les deux ahah 🙂
    Bises,
    Céline.

    8 mars 2016 at 08:33
  • Laisser un commentaire